Bangladesh : les industries textiles propices à la tuberculose

Le Bangladesh est l’un des plus grands producteurs de vêtements du monde. Ce qui a mené à l’ouverture de nombreuses usines illégales qui ne respectent pas les droits des travailleurs et qui sont favorables à la transmission de la tuberculose. Et depuis la crise du Covid-19, la situation ne s’améliore pas. Que fait Action Damien ? 

Dépistage ciblé 

Depuis 2017, Action Damien développe un projet de détection précoce de la tuberculose au Bangladesh. Le personnel se rend au domicile des personnes déjà diagnostiquées pour déterminer la zone à risque d’infection et ainsi, détecter la maladie à temps chez les proches. Grâce à ce système, 30 435 patients ont été dépistés en 2019 (contre 24 300 en 2016) 

Depuis 2019, nos équipes portent une attention particulière aux personnes âgées, aux enfants et aux ouvrières dans l’industrie textile.  

Les usines textiles 

Au Bangladesh, de grands groupes emploient 4 à 5 millions d’ouvriers pour travailler dans les usines textiles. Ce sont souvent de jeunes femmes qui vivent dans des conditions précaires et dont les droits de travail ne sont pas respectés (congés non accordés, sous payées, mauvaise hygiène, …).  

Dans ces conditions, les ouvrières ont de grands risques d’attraper la tuberculose. Pourtant, par peur de perdre leur unique revenu, elles se rendent au marché local pour se procurer des antibiotiques de mauvaise qualité, ce qui ne fait qu’empirer leur état de santé.  

Ce n’est que lorsqu’elles ont développé la tuberculose multirésistante — une forme encore plus dangereuse de la tuberculose — qu’elles finissent par se rendre dans les cliniques d’Action Damien.  

Notre approche 

Afin de contrer le problème, nos équipes locales collaborent avec les vendeurs de médicaments des marchés locaux, ainsi qu’avec les ONG locales de la santé. De cette manière, nos partenaires peuvent nous signaler directement les personnes présentant des symptômes suspects. 

Nous tentons aussi de sensibiliser les propriétaires des usines textiles illégales, afin qu’ils ne licencient pas les ouvrier.e.s  atteint.e.s  de la maladie, mais qu’ils acceptent les soins offerts par Action Damien. 

Covid-19 

Cependant, suite à la crise du Covid-19, les grandes marques sont nombreuses à ne plus payer leuremployés et le travail de nos équipes locales est mis à mal : les patients sont terrifiés à l’idée de se rendre aux centres de santé et ceux qui ont des problèmes respiratoires se voient refuser les soins par le personnel de santé de l’État. Cela complique la détection de la tuberculose, aussi parce que notre personnel ne peut plus se déplacer pour garantir le dépistage et le suivi des patients.  

Nos équipes sur le terrain continuent pourtant à faire de leur mieux pour aider les patients dans la mesure du possible, malgré cette période difficile. 

https://actiondamien.be/wp-content/uploads/2020/06/Drug-Supply-RA.jpg