M. Boussouri (1966-2020) : une figure inspirante

Nous avons le regret d’annoncer qu’Antoine Salim Boussouri, infirmier-laborantin pour Action Damien aux Comores, est décédé le 18 mars 2020.

Du patient atteint de la lèpre…

M. Boussouri a été dépisté de la lèpre lorsqu’il avait 12 ans. C’est le Dr Grillone, un docteur Italien qui travaillait alors pour Action Damien aux Comores, qui a découvert les tâches sur le jeune garçon.

M. Boussouri a guéri de la maladie et a décidé de s’engager dans la lutte contre la lèpre. Il a alors commencé à distribuer des médicaments aux personnes atteintes de la maladie dans la région et il a suivi une formation sur la lèpre à l’hôpital d’Anjouan durant ses vacances scolaires.

À 25 ans, M. Boussouri s’est envolé pour la Belgique pour se former au métier de laborantin à l’Institut de Médecine tropicale d’Anvers.

… à l’infirmier qui lutte contre la lèpre

Lorsqu’il est revenu aux Comores, il a pris la responsabilité du laboratoire pour soigner la lèpre et la tuberculose à Anjouan. En 2009, il a créé, avec le programme national, la 1ère clinique qui prend en charge la lèpre à Mohéli. Une île qui connaît une croissance fulgurante de patients atteints de la maladie. M. Boussouri a pris la responsabilité de la clinique. Il y a formé les infirmier.e.s et a lancé de nombreuses campagnes de dépistage actif sur l’île.

M. Boussouri était un homme assidu, motivé, joyeux et avait le cœur sur la main. Il a consacré sa vie à soigner les personnes atteintes de la lèpre. Il traitait chaque personne avec le même soin et le même respect.

M. Boussouri était bien conscient qu’agir, c’est contagieux. Il restera toujours une figure inspirante importante pour Action Damien et un exemple pour tous.

Nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille, aux proches et aux collègues de M. Boussouri. Nous sommes de tout cœur avec vous.

https://actiondamien.be/wp-content/uploads/2020/03/IMG_20191203_094809.jpg