Pashupatin, Népal : guérir n’est pas suffisant

Deux moignons  à la place des mains, des pieds en très mauvais état et une cécité presque complète… Les lésions de Pashupatin, tant physiques qu’émotionnelles, sont considérables. 

« Déjà petite, j’avais remarqué que mes mains ne ressemblaient pas à celles des autres. Je savais que j’étais différente », explique cette quadragénaire isolée. « Je ne sais pas quand j’ai contracté la lèpre. »

Il y a longtemps, Pashupatin tenait un petit magasin, qu’elle a finalement dû fermer en raison de sa cécité grandissante. Elle a donc perdu ses revenus, qui lui auraient permis de faire réparer son toit qui fuit.

Pour éviter une cécité complète, Pashupatin avait besoin d’une chirurgie reconstructrice, qui facilite aussi sa réintégration dans la société. Chez Action Damien, notre soutien aux patients se poursuit aussi après la guérison. Nous avons ainsi fait réparer le toit de Pashupatin et nous l’aidons à relancer son petit commerce. Sans votre soutien, ce ne serait pas possible.

Agir, c’est contagieux. Vous aussi, vous voulez que plus de personnes comme Pashupatin retrouvent leur place dans la société ? Faites un don ou achetez nos marqueurs sur notre nouveau E-shop. Du 20 au 26 janvier, la livraison est gratuite !

Découvrez notre campagne 2020

https://actiondamien.be/wp-content/uploads/2019/10/nepal-lepra-2.jpg