« Lutter contre le coronavirus fait désormais partie de nos tâches »

L’impact du coronavirus ne peut pas être sous-estimé. Tous les continents sont concernés. L’Afrique est aussi de plus en plus touchée et doit désormais se préparer au pire. Action Damien met tout en œuvre pour limiter les effets de la pandémie sur le continent africain.

Prévention et sensibilisation

Le Dr Osman, ses collègues d’Action Damien au Nigeria et les volontaires (« Friends of Damien Foundation Unibadan ») ont travaillé dur ces derniers jours pour limiter autant que possible l’expansion du coronavirus au Nigeria.

Plus tôt ce mois-ci, le médecin et son équipe ont lancé une campagne de sensibilisation. De cette manière, ils ont pu informer plus de 10 000 élèves sur le coronavirus. Et ce, par le biais de discours, de vidéos explicatives et d’infographies. Ils ont aussi distribué des fiches contenant des informations cruciales sur la maladie.

Suivi des mesures

Depuis les nouvelles mesures, qui sont aussi de mises au Nigeria, la majorité des écoles et des lieux publics ont dû fermer. Malgré tout, le Dr Osman et son équipe poursuivent leur campagne de sensibilisation qui a désormais lieu en ligne.

En ce moment, l’équipe se concentre sur l’apprentissage à distance avec la diffusion de petits films informatifs. Elle incite aussi la population locale à suivre strictement les mesures prises par le gouvernement. Le message ? Rester chez soi, adopter une bonne hygiène corporelle et garder suffisamment de distance !

« Lutter contre le coronavirus est une tâche supplémentaire que nous prenons désormais à charge », explique l’un des volontaires locaux. « Notre objectif principal reste bien sûr de libérer le monde de la lèpre et de la tuberculose. Nous faisons de notre mieux pour y parvenir ! »

Précédent Suivant