Makhissa était affectée de la tuberculose à 8 mois

« Aujourd’hui, elle va beaucoup mieux. », raconte la grand-mère de Makhissa, Salimatou. « Mais ce n’étaient pas des années faciles. ». Makhissa était atteinte de tuberculose multirésistante (MDR-TB) lorsqu’elle n’avait que 8 mois. C’est sa maman, Maimouna, qui l’a contaminée.

Salimatou raconte : « J’ai vendu mon congélateur pour pouvoir payer le traitement de ma fille, mais l’aide est arrivée trop tard. La maman de Makhissa est décédée lorsque Makhissa avait 10 mois ».

Makhissa est devenue orpheline, son père étant décédé dans un accident de moto.

En 2016, le traitement de 9 mois contre la MDR-TB était mis en place en Guinée. Makhissa était l’une des premiers patients à le recevoir. Ce traitement est plus court, moins cher, plus efficace et plus facile à supporter que l’ancien. Mais comme Makhissa n’était encore qu’un bébé, elle a dû être hospitalisée les 4 premiers mois. « J’étais tout le temps à ses côtés, je vivais avec elle à l’hôpital », affirme Salimatou.

Le Dr Souleymane, le représentant d’Action Damien en Guinée, complète les propos de Salimatou : « Les premiers 4 mois des 9 mois de traitement sont les plus intensifs, car il faut donner une injection au patient tous les jours. Makhissa était encore jeune, ses doses devaient donc être ajustées. Nous avons décidé de l’hospitaliser et de la suivre de près. Tous les jours, je coupais moi-même ses médicaments en deux avec un couteau. »

https://actiondamien.be/wp-content/uploads/2019/11/Guinee-dr.-souleymane-en-dr.-Diallo.jpg

Action Damien avait prévu des Pampers et du lait pour Makhissa. « Salimatou n’avait pas d’argent pour s’occuper de sa famille », explique le Dr Souleymane. « Ils vivent avec plus de 10 personnes dans une petite maison. Elle, son mari, les enfants et les petits enfants. » Salimatou est le seul soutien de la famille mais du fait qu’elle est restée si longtemps auprès de Makhissa à l’hôpital, elle a fini par perdre son travail. C’est pourquoi Action Damien l’a aidée à ouvrir un petit magasin. Avec les revenus, elle a pu continuer à s’occuper de sa famille.

Le Dr Souleymane ajoute : « Ce n’est pas seulement en aidant le patient que l’on fait une différence. Souvent, toute une famille est dépendante d’une seule personne. Si cette personne ne peut plus être un soutien, les 10 autres personnes qui en dépendent finissent par rencontrer des problèmes. »

En avril 2017, Makhissa a reçu ses derniers médicaments. Elle était une des premières personnes en Guinée à guérir avec le traitement de 9 mois.

« Makhissa est guérie et mes autres enfants vont bien aussi. Financièrement parlant, ça va mieux aussi. Le traitement n’aurait jamais été possible sans l’aide d’Action Damien. Je suis vraiment reconnaissante au Dr Souleymane pour ce que lui et son équipe ont fait pour nous. »