Pourquoi Shezadi a-t-elle voulu mettre fin à ses jours ?

Shezadi est chez le kinésiste. Lentement, elle ouvre et ferme son poing. Quelques semaines auparavant, elle a été opérée de sa main « en griffes ». Et désormais, elle doit faire des exercices tous les jours. Mais si vous regardez bien, vous pouvez constater que Shezadi n’a plus de jambe gauche non plus. Elle l’a perdue durant l’une de ses tentatives de suicide.

Lèpre
Shezadi, une jeune indienne de 22 ans, a été touchée par la lèpre quelques années auparavant. Parce que ses parents sont décédés, elle vivait chez sa tante. Mais lorsque celle-ci a appris qu’elle avait la lèpre, elle a exclu Shezadi qui n’était plus autorisée à manger en communauté, devait rester seule dans sa chambre et était privée de sortie. Elle a fini complètement isolée, même de son frère et de sa sœur avec lesquels elle avait pourtant une bonne relation.

Suicide
« La solitude était insupportable. J’ai essayé de me suicider 4 fois. Une fois, j’ai mangé de la mort-aux-rats et une autre, j’ai sauté du balcon. C’est ce qui m’a coûté ma jambe. », raconte Shezadi. Sa respiration rapide et ses yeux écarquillés témoignent du choc qu’elle subit encore.
La Dr Loreen prend la main de Shezadi, ce qui la calme un peu. C’est elle qui s’occupe de Shezadi depuis qu’Action Damien l’a retrouvée. « Action Damien est aujourd’hui ma famille. », affirme Shezadi.

Précédent Suivant

Pleine d’espoir pour le futur

La jeune indienne reçoit son traitement contre la lèpre dans un hôpital de New Delhi. Bientôt, Shezadi sera guérie. Mais sans jambe et sans famille pour la soutenir, sa vie restera un défi.

Prothèse de jambe et machine à coudre

C’est pourquoi les médecins d’Action Damien ont prévu une prothèse de jambe pour elle. Ainsi, elle pourra à nouveau marcher sans déambulateur. « Et quand je me sentirai mieux, je recevrai aussi une machine à coudre de la part d’Action Damien. Ainsi, je pourrai ouvrir ma propre boutique de confection. Je vais vivre avec mon frère et ma sœur et commencerai une nouvelle vie. », se projette Shezadi.

Quelques semaines plus tard…
Quelques semaines plus tard, nous recevons une bonne nouvelle de Shezadi. Elle a reçu sa prothèse de jambe et elle apprend à marcher sans soutien. « Elle paraît en bien meilleure forme qu’auparavant. Elle a pris un peu de poids et semble ravie. Comme une femme fière de 20 ans. », raconte Helena qui l’a rencontrée en Inde.

https://actiondamien.be/wp-content/uploads/2019/12/3.jpg