Un meilleur système de transport des crachats au Nigeria

Action Damien au Nigeria débute un nouveau projet pour le transport de crachat des personnes suspectées de tuberculose vers et depuis les laboratoires 

Afin de diagnostiquer la tuberculose, le crachat des patients doit être diagnostiqué en laboratoire. Mais le transport des échantillons depuis les centres de santé aux laboratoires n’est pas évident au Nigéria. Il est fréquent que les infirmiers ou des volontaires doivent faire le chemin. Et pour aller chercher les résultats au laboratoire, c’est souvent le patient lui-même qui doit s’en charger. Pourtant, il arrive couramment qu’on n’ait plus aucune nouvelle de lui. 

Former des motocyclistes 

C’est pourquoi lGlobal Funds finance un nouveau projet d’Action Damien au Nigeria qui consiste à former des motocyclistes pour le transport de ces échantillons de crachat depuis différentes cliniques de santé jusqu’aux laboratoires d’analyse. Ces derniers sont équipés de machines GeneXpert qui permettent de diagnostiquer la tuberculose.  

Le transport est prévu dans les 6 Etats couverts par Action Damien et les investissements sont à hauteur de 137 000 $. La 1ère phase du projet implique l’achat de 40 motos et la formation du même nombre de motocyclistes.  

Un logiciel de contrôle 

Le projet permettra une plus grande efficacitédans le transport une application logicielle est testée en ce moment par Action Damien au Nigéria. Elle sert à contrôler les transports de crachats, mais aussi à détecter les éventuelles difficultés rencontrées pour pouvoir offrir des solutions rapides. Ainsi, nous espérons un contrôle effectif du traitement de ces échantillons 

https://actiondamien.be/wp-content/uploads/2020/02/2.jpg