Sans-abri et contaminé par la tuberculose

« L’année dernière, en juin, je suis tombé malade. Alors que c’était déjà tellement difficile pour moi. C’était un vrai choc. J’avais soudain beaucoup de fièvre, des quintes de toux, etc. Mais comment se faire soigner quand on n’a rien du tout, et surtout pas d’argent ? Je manquais de sommeil, je réfléchissais sans arrêt où pouvoir dormir. Je cachais ma maladie. C’était très dur psychologiquement. J’étais dans un état proche de la mort… » 

Rayan* était de plus en plus faible. Sur quelques mois, il a perdu presque 20 kilos. Heureusement, les travailleurs sociaux de BELTA ont pu le repérer à temps. Il a été temporairement pris en charge à l’hôpital et a pu recevoir gratuitement des soins adaptés à la tuberculose. 

Traitement stricte
Guérir de la tuberculose peut se faire seulement si le traitement est suivi à la lettre. Rayan devait aller tous les jours à l’hôpital pour prendre ses médicaments. En plus de cela, il devait aussi manger et se reposer suffisamment, ce qui ne va pas forcément de soi lorsqu’on est sans-abri.  

Action Damien et BELTA 

Pour faire en sorte que Rayan et d’autres personnes sans-abri atteintes de tuberculose soient correctement suivies et prennent bien leur traitement, Action Damien et BELTA ont décidé de collaborer ensemble.  

Action Damien s’est occupé de trouver un endroit où dormir pour Rayan durant toute la durée de son traitement. Nous payons aussi les transports pour les trajets vers et depuis l’hôpital et distribuons des tiquets sociaux pour les personnes atteintes de la lèpre qui peuvent alors acheter des habits et de la nourriture dans certains magasins de Bruxelles.  

*Rayan est un nom d’emprunt pour respecter son anonymat