République démocratique du Congo

République démocratique du Congo

Description

La République démocratique du Congo est aux prises avec de très nombreux problèmes (conflits armés, épidémies d’Ebola et autres) qui ne facilitent pas la tâche des structures de soins de santé. Le pays enregistre chaque année 260 000  nouvelles personnes atteintes de la tuberculose, mais aussi le deuxième taux le plus élevé de contamination par la lèpre.

  • Projet Lèpre et tuberculose
  • DÉBUT DU PROJET 1964
  • COLLABORATEURS D’ACTION DAMIEN 48

Chiffres les plus récents

  • 91 617  patients ont été mis sous traitement.
  • 2 148  patients ont bénéficié d’une aide socioéconomique supplémentaire.
  • Nous avons offert à 271  travailleurs dans le domaine de la santé une formation complémentaire sur le traitement de la lèpre.
  • Pendant l’épidémie d’Ebola, 150  volontaires ont été apporter des médicaments au domicile de patients souffrant de tuberculose et de lèpre.
  • 45  patients ont reçu des colis alimentaires.

Ebola au Congo : comment réagissent nos équipes ?

Les personnes affectées par la tuberculose ou la lèpre désertent les centres de santé. Elles craignent d’être victimes d’actes de violence ou d’être contaminées par le virus Ebola. Action Damien a donc formé 150 agents de santé, chargés d’apporter et d’administrer eux-mêmes les médicaments aux patients jusqu’à la fin de l’épidémie. Ces agents de santé sont également mobilisés pour sensibiliser la population ou, par exemple, pour transporter les frottis d'expectorations.

Grâce à notre initiative, plus de 75 % de tous les patients atteints de tuberculose qui avaient été « perdus de vue » sont à nouveau sous traitement. Même si Action Damien n’intervient pas directement dans la lutte contre Ebola, nous avons élaboré deux plans d’urgence. Nous voulons éviter que l’épidémie et le climat de violence ne mettent en péril les soins de santé pour les patients affectés par la tuberculose ou la lèpre. Nous avons donc décidé de :
• maintenir ouvertes toutes les infrastructures médicales assurant le traitement de la tuberculose
• mettre à la disposition des patients et du personnel soignant tout le matériel de désinfection nécessaire
• renforcer la lutte contre les infections pour prévenir la transmission d'Ebola
• informer les collaborateurs sur l’importance des mesures de protection contre Ebola
• renforcer la surveillances des activités
• renforcer la coopération des communautés locales

Nous devons intégrer notre lutte contre la tuberculose et la lèpre dans un plan d’urgence, ainsi nous serons mieux préparés à des situations imprévisibles, comme l’épidémie d’Ebola.

Travailler à Kinshasa

Laurence Marion a quitté la France, son pays d’origine, il y a 14 ans pour aller travailler en tant que gestionnaire financier pour Action Damien à Kinshasa.
« À cause de le situation politique instable, la vie publique est souvent calme. C’est pourquoi nous ne pouvons parfois pas venir travailler. Ce n’est pas toujours évident, mais nous faisons de notre mieux pour avancer aussi bien que possible dans notre travail. »

Crise économique
« La RDC se trouve depuis un certain temps en pleine crise économique. L’inflation monte à plus de 50% ! Les gens sont toujours plus pauvres. Cela signifie aussi qu’ils vivent dans des conditions moins hygiéniques et mangent moins bien. Ils sont ainsi plus vulnérables face à des maladies comme la lèpre et la tuberculose. »

Meilleure détection des patients
« Heureusement, il y a aussi une bonne nouvelle. Par un meilleur dépistage actif, nous traitons et soignons toujours plus de personnes atteintes de la tuberculose. De plus, nous avons ouvert un nouvel hôpital à Kinshasa, le Centre d’Excellence Damien (CEDA). C’est le premier centre en RDC où nous pouvons traiter la tuberculose ultrarésistante. Nous pouvons en être fiers. Action Damien est en plus très réputée et adorée par le public congolais. »

Un métier qui lui tient à cœur
« Même si ce n’est pas toujours facile de travailler en RD Congo, je fais mon travail avec plaisir. J’obtiens de la satisfaction par le fait que j’apporte ma pierre à l’édifice pour éradiquer la lèpre et la tuberculose dans le monde. »