Guinée

Guinée

Description

Grâce à ses nombreuses ressources naturelles, la Guinée est l’un des pays les plus riches d’Afrique. Pourtant, sa population compte parmi les plus pauvres de l’Afrique de l’Ouest. Un autre défi est l’accès aux soins de santé de qualité, limité aujourd’hui à seulement un tiers des habitants du pays. Une proportion considérable de personnes atteintes par la tuberculose est donc privée de traitement.

  • PROJET Tuberculose
  • DÉBUT DU PROJET 2007
test-alt

Chiffres les plus récents

  • 9 650  cas de tuberculose détectés
  • 223  patients multirésistants ont commencé leur traitement
  • 223  patients ont bénéficié d'aide ou de soins en lien avec la tuberculose

Un dépistage actif de la lèpre grâce à une app

Une application mobile appelée « Open Data Kit » facilite aujourd'hui le dépistage des malades de la lèpre et cartographie des zones endémiques à Conakry. Après le projet pilote aux Comores, on peut désormais utiliser l'application Open Data Kit Collect (ODK) à Conacry, en Guinée.

ODK est une app gratuite qui cartographie les données cliniques, démographiques et géographiques des patients atteints de la lèpre. Les zones endémiques sont déterminées pour permettre aux personnes qui vivent en contact étroit avec des patients atteints de la lèpre d'être dépistées à temps. Un logiciel spécialisé facilite aussi les contrôles techniques de la lèpre. Les deux outils font en sorte que le nombre de nouvelles infections diminue.

Makhissa a été affectée par la tuberculose à 8 mois

Makhissa Camara (aujourd'hui 2,5 ans) n'a que 8 mois lorsque tombe le diagnostic de la tuberculose multirésistante. Elle est l'une des premières personnes en Guinée à avoir été soignée avec le traitement de 9 mois contre cette affection. C'est le Dr Souleymane lui-même qui coupait les comprimés en deux, afin de donner la juste dose à la petite fille.

« Elle était encore si petite quand elle est tombée malade », raconte son grand-père, Boubacar. « Nous craignions qu'elle ne survive pas. Mais grâce à Action Damien, Makhissa est encore là aujourd'hui. »