Mozambique

Mozambique

Description

Plus de la moitié des habitants du Mozambique vit sous le seuil de pauvreté, 50 % de la population vit à plus de 20 km d’un médecin et seulement un quart de la population a accès à l’eau potable. Autant de facteurs qui expliquent pourquoi le Mozambique est l’un des 22 pays les plus massivement affectés par la tuberculose.

  • Projet Lèpre et tuberculose
  • DÉBUT DU PROJET 2004
  • COLLABORATEURS D’ACTION DAMIEN 14 (dont 1 expat)

Faits marquants en 2018

  • 20 964 patients ont été mis sous traitement.
  • 387  patients ont bénéficié d’une aide socioéconomique supplémentaire.
  • 70  personnes ont lancé leur propre petite entreprise.
  • Des volontaires ont mené des campagnes de sensibilisation à la lèpre et à la tuberculose dans 20  districts du pays.

Cyclone Idai au Mozambique

Fin mars, le cyclone Idai  a ravagé le Mozambique. Ses habitants ont beaucoup souffert. Fin mars, 750 morts et 1, 85 million de personnes touchées ont été estimés.

Que fait Action Damien ?
Nous voulons reprendre le traitement de nos patients aussi vite que possible. Nous donnons de la nourriture aux patients les plus fragilisés et nous coulons les tuiles afin de réparer leurs toits. Nous aidons aussi nos collaborateurs pour les premiers besoins de nécessité et pour la réparation de leur maison. À côté de cela, nous voulons réparer les centres de santé détruits et reprendre les projets socioéconomiques que nous mettons en place pour les patients atteints de la lèpre.

Merci pour votre don !
Entre-temps, nous avons déjà reçu 8 000 € de dons. Nous vous remercions de tout cœur pour votre soutien. Vous n’avez pas encore fait de don et vous voulez aider ? Faites aujourd’hui encore un don sur le compte BE05 0000 0000 7575 avec la communication structurée « Mozambique ».

Pour reprendre notre projet au Mozambique comme avant, 100 000 € sont nécessaire. Tout don, quel qu’il soit, peut faire une différence pour la population du Mozambique.

La différence qu’Action Damien fait au Mozambique dans la lutte contre la lèpre et la tuberculose reste, pour toutes sortes raisons, limitée. Nous serons contraints de nous retirer du pays dans un futur proche.