Journée mondiale de lutte contre la tuberculose : 1 personne sur 4 infectée par cette bactérie

Bruxelles, 23 mars 2021 – Ce mercredi 24 mars est la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, une journée qui place, chaque année, cette maladie infectieuse et mortelle sous les projecteurs.

Dans le monde, 10 millions de personnes sont encore annuellement atteintes de tuberculose. En Belgique aussi, chaque année, près de 1 000 nouveaux cas de tuberculose sont diagnostiqués. Action Damien aide les personnes à guérir et veille également à briser la stigmatisation qui règne autour de la tuberculose. Cependant, la pandémie actuelle représente un énorme défi dans la lutte contre la tuberculose. « Tous les progrès que nous avons réalisés, dans le monde, dans la lutte contre la tuberculose au cours des douze dernières années ont été anéantis en seulement douze mois », explique Tine Demeulenaere, conseillère médicale chez Action Damien.

Trois décès par minute

La tuberculose est une maladie infectieuse très contagieuse et mortelle. Elle se loge principalement dans les poumons, mais elle peut également se manifester dans d’autres parties du corps, comme la colonne vertébrale, les reins ou les ganglions lymphatiques. Comme la COVID-19, la maladie se transmet, entre autres, par des gouttelettes lorsqu’une personne infectée tousse ou éternue.

Un quart de la population mondiale est infecté par la bactérie responsable de la tuberculose. Ces personnes ont une tuberculose latente, elles ne présentent aucun symptôme et ne sont pas (encore) malades. La bactérie de la tuberculose est « dormante ». Heureusement, la plupart des gens ont un système immunitaire suffisamment résistant pour ne jamais développer de tuberculose active. Néanmoins, 10 millions de personnes dans le monde sont infectées par la tuberculose chaque année, et 1,4 million de personnes en meurent. Cela équivaut à 3 décès par minute.

Action Damien lutte contre la tuberculose depuis 1970. L’organisation à but non lucratif s’engage à dépister , traiter et guérir les personnes atteintes de tuberculose aussi rapidement que possible et à leur redonner une place dans la société. En outre, Action Damien combat la stigmatisation et la discrimination qui entourent la maladie. Elle y parvient en informant et en sensibilisant les populations, en soutenant – par des connaissances et du matériel – les programmes existants de lutte contre la tuberculose, ainsi qu’en offrant un soutien socio- économique aux victimes, en complément de l’aide médicale structurelle qu’elle met en œuvre.

« Sans traitement approprié, 50 % des patients meurent dans les deux ans, alors qu’un patient traité a plus de 85 % de chances d’être guéri », explique Tine Demeulenaere.

Douze mois de COVID-19 ont anéanti 12 ans de progrès contre la tuberculose

La pandémie actuelle représente un défi supplémentaire dans la lutte contre la tuberculose. En effet, afin de lutter contre la propagation de la COVID-19, de nombreux pays se sont vus confinés l’année dernière. Si le confinement a ralenti la propagation du coronavirus, il a précipité les conséquences désastreuses d’une maladie comme la tuberculose. D’une part, peu de personnes osaient encore aller consulter un médecin, par crainte d’attraper le coronavirus. D’autre part, les mesures strictes interdisaient tout déplacement à nos équipes pour se rendre auprès des patients. Par conséquent, aucun traitement n’a pu débuter, les personnes victimes de la tuberculose ont vu leur état empirer et ont continué à contaminer leur entourage.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 25 % de patients (atteints de tuberculose) ont été dépistés en moins sur une période de six mois en 2020. « En conséquence, on s’attend à 1,4 million de décès supplémentaires dus à la tuberculose au cours des cinq prochaines années, directement causés par la COVID-19« , souligne Tine Demeulenaere. « Cela signifie que tous les progrès dans la lutte contre la tuberculose que nous avons réalisés, dans le monde entier, au cours des 12 dernières années ont été anéantis en seulement 12 mois. »

1 000 nouveaux cas en Belgique chaque année

Ceux qui pensaient que la tuberculose était une maladie exotique se trompent. La maladie est présente dans tous les pays du monde, y compris en Belgique. Chaque année, près de 1 000 nouveaux cas de tuberculose sont encore diagnostiqués dans notre pays.

Par rapport au nombre d’habitants, la situation à Bruxelles est particulièrement préoccupante. Plus d’une victime sur trois (35%) vit dans la capitale. Tout le monde peut contracter la tuberculose, mais les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont plus exposées. Il n’est donc pas surprenant que les personnes sans-abri constituent un groupe à haut risque. Ce groupe augmente d’année en année : Bruss’Help observe une augmentation de près de 28 % du nombre de personnes sans domicile fixe dans la région de Bruxelles- Capitale par rapport à 2018.

Comme au niveau mondial, l’impact de la COVID-19 se traduit également par une diminution importante du nombre de diagnostics de tuberculose en Belgique. En collaboration structurelle avec plusieurs partenaires de terrain, Action Damien permet l’hébergement de personnes sans domicile fixe atteintes de tuberculose, pendant la durée de leur traitement. Et ces personnes devraient également pouvoir compter sur un hébergement approprié après leur traitement. Ces patients sont en effet encore bien trop vulnérables pour vivre à nouveau en rue – d’autant plus que la COVID-19, comme la tuberculose, affecte les voies respiratoires.

Des ressources supplémentaires sont nécessaires

Action Damien a plus que jamais besoin de ressources. En Belgique, l’organisation met tout en œuvre pour fournir, pendant la durée de leur traitement, un hébergement aux personnes sans domicile fixe atteintes de tuberculose. Maintenant que de nombreux pays ont entamé leur déconfinement, Action Damien redouble d’efforts pour dépister proactivement les populations dans le reste du monde et ainsi tenter de combler au plus vite le fossé qui s’est créé l’année dernière.

Action Damien a besoin de tout le soutien possible. Les personnes qui souhaitent contribuer à la lutte contre la tuberculose peuvent le faire sur le site web d’Action Damien en achetant des chaussettes, des masques buccaux et les célèbres marqueurs, ainsi qu’y faire un don.

https://actiondamien.be/wp-content/uploads/2021/03/W1A9610.jpg

A propos d’Action Damien

Action Damien est une ONG médicale et de développement belge active depuis 1964. Elle s’est donnée pour mission de faire la différence dans la lutte mondiale contre la lèpre, la tuberculose et d’autres maladies infectieuses comme la leishmaniose. Pour y arriver, elle s’efforce d’améliorer l’accès aux soins de santé par le biais de formations, d’activités de recherche et d’activités médicales ciblées. Mais pas seulement ! Elle s’emploie également à sensibiliser et à informer les populations, à faciliter la réinsertion des patients et à se doter de tous les moyens et toutes les ressources nécessaires pour réaliser cet objectif.

Pour plus d’informations sur les données épidémiologiques en Belgique

Dr. Vinciane Sizaire

Fonds des Affections Respiratoires asbl (FARES) +32 483 18 69 90