Moments-clés de 2020

Malgré le climat de pandémie et des conditions difficiles, nos équipes se sont mobilisées pour répondre à l’urgence et ont veillé à ce que les patients atteints de maladies infectieuses n’interrompent pas leur traitement.

Elles ont ainsi assuré un maximum de continuité dans nos actions. 

 

 

(Re)découvrez les grands moments de cette année. 

 

BELGIQUE

Précédent Suivant

Campagne contre la lèpre 

Du 24 au 26 janvier 2020, nos bénévoles se sont déployés dans toute la Belgique pour vendre des marqueurs, des chaussettes et autres articles à l’occasion de notre campagne annuelle contre la lèpre ! Ils ont arpenté les rues et les magasins avec un slogan : « Rien n’est écrit ».  

Soutien des sans-abris à Bruxelles 

La tuberculose est une maladie qui touche les populations les plus vulnérables, y compris les sans-abris en Belgique. Suite à la crise du coronavirus, Action Damien a redoublé d’efforts pour leur venir en aide, dans le cadre du projet Belta. L’objectif ? Permettre aux patients de rester en maison d’accueil jusqu’à la fin de leur traitement et du confinement. En 2020, Action Damien a soutenu 37 personnes atteintes de tuberculose en Belgique, en partie via notre collaboration avec l’association « Vrienden van het Huizeke ». 

20 km de Bruxelles revisités ! 

Pour loger les personnes sans-abris de Bruxelles atteintes de la tuberculose durant le confinement, que diriez-vous de parcourir 20 km, à votre rythme, avec l’application AtlasGo ? C’est le défi que nous vous avons lancé en avril 2020, suite à l’annulation des 20 km de Bruxelles pour cause de coronavirus ! En 6 semaines, 116 participants ont couru près de 15.000 km cumulés. C’est trois fois plus que notre but initial. Résultat ? 2.700 € récoltés. 

Journée du Père Damien 

C’est le jour de la fête des mères que nous avons célébré le Père Damien en 2020. 

En effet, le 10 mai 1873, le Père Damien arrivait sur l’île de Molokaï où les personnes atteintes de la lèpre étaient déportées et mises en quarantaine. Il y est devenu porte-parole des exclus, médecin, bâtisseur… Il finit par attraper lui-même la maladie et mourut d’une pneumonie en 1889.

Journée Action Damien 2.0 

Bénévoles, donateurs, partenaires, collaborateurs et sympathisants… Comme chaque année, vous avez été nombreux à participer à notre Journée Action Damien, le 21 novembre 2020. Confinement oblige, nos échanges se sont déroulés de manière digitale. 

Finalisation de notre code éthique 

En 2020, Action Damien a finalisé son code d’éthique qui a été approuvé par l’Assemblée générale et signé par tous les collaborateurs du siège à Bruxelles. La mise en place de ce document cadre avec l’engagement que nous avons pris en validant la « Charte d’intégrité pour le secteur de la coopération belge », en juin 2018. L’objectif ? Garantir au mieux l’intégrité, la transparence et l’éthique dans notre secteur. 

ASIE 

Précédent Suivant

Visite princière au Népal 

À la veille du lancement de notre campagne contre la lèpre en Belgique, la princesse Astrid, présidente d’honneur de notre association, s’est rendue au Népal pour visiter nos projets et soutenir nos équipes locales. Elle y a inauguré l’un de nos nouveaux centres de diagnostic et traitement de la tuberculose (sensible et résistante), à Kailali, dans l’ouest du pays. 

Au Népal, près de 30% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Action Damien y est active depuis 2017. L’hôpital de Kailali a été construit en l’espace de deux ans. 

Soutien du Fonds Mondial au Bangladesh 

Au Bangladesh, comme au Nigéria et au Nicaragua, Action Damien a rempli avec succès la demande de financement auprès du Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (FMSTP). Nous avons obtenu un financement pour les trois prochaines années, c’est-à-dire de 2021 à 2023. Malgré l’épidémie de coronavirus en 2020, nous avons pu détecter dans le pays : 24.515 nouveaux patients atteints de tuberculose, 207 patients atteints de tuberculose multirésistante (TBMR) et 189 patients touchés par la lèpre. 

Partenariat contre le Covid-19 en Inde 

En plus de notre collaboration avec l’Institut des sciences sociales sur le plan de la recherche, nous avons continué à développer nos partenariats en Inde. Afin d’aider les patients et les populations privées de revenus pendant le confinement, l’ambassade de Belgique à New Delhi et le consulat général de Belgique à Chennai (Madras) nous ont apporté leur soutien. 

L’objectif ? Assurer le suivi des patients atteints de tuberculose et de lèpre malgré la crise sanitaire et distribuer des colis alimentaires à 376 familles dans le besoin. 

AFRIQUE

Précédent Suivant

Sensibilisation au Nigeria 

L’impact du coronavirus sur le continent africain n’est pas à sous-estimer. Dans un pays comme le Nigeria, les fausses croyances ont la vie dure et beaucoup pensent que le covid n’est pas réel. En 2020, nos équipes ont mené une vaste campagne de sensibilisation pour inciter la population à suivre les mesures prises par le gouvernement. Des masques et de la nourriture ont été distribués aux communautés atteintes par la lèpre. Notre personnel à moto s’est quant à lui chargé de livrer des médicaments aux personnes confinées atteintes de tuberculose, tout en assurant les navettes entre les centres de santé et les laboratoires. 

Dépistage actif en République Démocratique du Congo 

Dans un environnement politique et épidémiologique compliqué (conflits armés, Ebola et Covid-19), Action Damien a toutefois pu maintenir ses activités de lutte contre la tuberculose et la lèpre, en République Démocratique du Congo. Pour améliorer le dépistage mis à mal par 6 la pandémie du coronavirus, nos équipes de terrain ont fait preuve d’ingéniosité en se déplaçant dans les prisons et les mines pour détecter les cas de tuberculose ou en créant des mini-campagnes contre la lèpre, une fois le confinement partiellement levé. 

Aide socio-économique au Burundi 

Dans le but de soutenir et accompagner les associations d’anciens malades et malades de la lèpre, Action Damien a multiplié les initiatives au Burundi. En septembre 2020, nous avons financé des formations de ‘soins auto-administrés’ pour les membres de 16 associations des provinces de Rumonge, Makamba, Rutana, Bubanza et Cibitoke. En outre, 1254 élèves ont reçu des cahiers et des stylos pour la rentrée scolaire. 

Départ du Rwanda 

La situation sanitaire s’est améliorée au Rwanda ces dernières années. Les indicateurs liés à la prise en charge de la lèpre montrent une stabilité depuis plusieurs années. Ces bons résultats ont été obtenus grâce à l’excellente collaboration entre Action Damien et le Ministère de la santé du Rwanda, collaboration présente depuis 1964. Les progrès remarquables dans la prise en charge de la tuberculose avaient déjà permis à Action Damien de se concentrer uniquement sur la lutte contre la lèpre depuis 2012. Les activités mises en oeuvre depuis le début de l’intervention ont permis de ne plus considérer la lèpre comme un problème majeur de santé publique dans le pays. Sur base de cette analyse et consciente de l’excellent niveau de connaissance des responsables locaux, Action Damien a quitté le Rwanda fin 2020. 

Porte-à-porte aux Comores  

Dans les pays non confinés, Action Damien a continué ses activités de dépistage actif des personnes affectées par la lèpre, en effectuant du porte-à-porte. C’est le cas dans l’archipel des Comores, où les familles touchées par la lèpre sont particulièrement nombreuses. Nous avons formé nos agents de terrain (120 personnes) aux gestes barrières et développé des mini-campagnes contre la lèpre et la tuberculose. De quoi diagnostiquer les personnes malades à un stade précoce et continuer de progresser dans les travaux de recherche que nous menons en collaboration avec l’Institut de médecine tropicale d’Anvers (étude PEOPLE). 

Taux de succès thérapeutique de 90% en Guinée 

Malgré la crise sanitaire, nous avons maintenu à 90% le taux de succès thérapeutique des malades atteints de tuberculose dans notre zone d’intervention. Ces résultats attestent de l’engagement sans faille de nos équipes. Deux recherches opérationnelles ont également été menées dans le pays : étude sur l’effi cacité du traitement court (9-11 mois) contre la tuberculose multirésistante (TB-MR), et développement de techniques innovantes pour le diagnostic de la tuberculose. 

Détection des personnes asymptomatiques au Sénégal 

Au Sénégal, où Action Damien s’investit aux côtés des patients atteints de la lèpre et de tuberculose, nous avons participé à un projet de recherche, en collaboration avec le Programme national d’élimination de la lèpre (PNEL), l’association DAHWet la fédération Ilep. Le principe étant de détecter les personnes ayant été en contact avec la lèpre et de leur fournir de la rifampicine pour éviter qu’elles ne développent la maladie. Pour ce faire, nos équipes médicales ont visité plusieurs villages dits de reclassement social (anciennement appelés « léproseries ») et si un patient s’avérait positif à la lèpre, il était immédiatement mis sous traitement. 

Digitalisation au Niger 

Au Niger, une partie des moyens habituellement alloués à la lutte contre la tuberculose ont été redirigés vers la gestion de la pandémie. Nos équipes ont toutefois pu bénéficier des procédures mises en place pour dépister la tuberculose chez les patients atteints de difficultés respiratoires mais négatifs au coronavirus. Parallèlement, notre politique de renforcement des capacités et de transfert de compétences d’Action Damien vers les partenaires locaux s’est poursuivie dans le pays, avec une nouveauté : l’implémentation de la vidéo-supervision dans les zones d’accès difficile. 

AMERIQUE LATINE 

Précédent Suivant

Actions de terrain au Guatemala 

Il n’est pas facile pour nos équipes locales de travailler alors que le Covid-19 fait rage. Au Guatemala, Action Damien s’est investie pour continuer à apporter son soutien aux malades, y compris en matière de réinsertion socio-économique pour les plus précarisés. Afin de répondre aux patients atteints de la tuberculose et de diabète, nous avons offert des paniers alimentaires adaptés et de l’insuline. De quoi aller de l’avant en ces temps difficiles… 

80% des activités maintenues en Bolivie 

Malgré la pandémie de Covid-19, l’appui direct aux patients n’a pas été affecté et 80% de nos activités (essentiellement des activités de supervision) ont pu se poursuivre en Bolivie. Si nous déplorons une réduction considérable du recensement de cas de tuberculose pendant les mois de confinement strict (de mars à août), nous avons toutefois pu convaincre nos patients de terminer leur traitement, en associant la distribution de médicaments avec celle de paniers alimentaires. Au niveau de la recherche opérationnelle, nous avons pu réaliser de belles avancées dans le traitement périlésionnel de la leishmaniose cutanée, avec 66 patients suivis.  

Soutien renforcé au Nicaragua 

Au Nicaragua, un tiers des habitants vit avec moins de 2 € par jour. Dans ce pays où les périodes d’instabilité politique, la pandémie et les ouragans successifs ont ébranlé la population, Action Damien s’est démenée pour que les patients atteints de tuberculose n’abandonnent pas leur traitement. Durant le confinement, nous avons continué à suivre nos patients à domicile avec des équipements de protection adéquats. Ceci grâce au soutien du Fonds Mondial, auprès duquel nous nous sommes positionnés comme acteur clé, courant de l’année 2020. Grâce au soutien du conseil d’administration de MCP, Action Damien a pu obtenir un siège. (MCP : Mécanisme de coordination pays pour le Fonds Mondial)