Travailler chez Action Damien

Envie de travailler chez Action Damien ?

Vous êtes motivé.e, passionné.e et à la recherche d’un travail significatif avec lequel vous vous engagez à offrir un meilleur avenir à des millions de personnes ? Alors vous êtes fait.e pour travailler chez nous !

Nous plaçons régulièrement sur cette page nos offres d’emploi et de volontariat. Postes médicaux et non médicaux, en Belgique et outre-mer.
Jetez-y régulièrement un coup d’oeil.

Un travail chez Action Damien ? 3x oui !

Travailler chez Action Damien, c'est...

  • Je cherche un job.

    avoir un objectif
    humanitaire en tête

    Notre vision ? Un futur sans lèpre et sans tuberculose. En travaillant pour Action Damien, vous vous engagez tous les jours à offrir un plus bel avenir aux personnes en difficulté.

  • Action Damien lutte contre la tuberculose, la lèpre et la leichmaniose avec l'aide de nombreux partenaires .

    collaborer avec des personnes
    solidaires et motivées

    Heureusement, vous n’êtes pas tout seul dans ce combat. Nous travaillons avec plus de 1000 personnes solidaires, en Belgique ou ailleurs, de manière à atteindre notre but.

  • Action Damien, Ong médicale de développement.

    évoluer dans un
    environnement international

    Nous luttons aujourd’hui contre la lèpre, la tuberculose et la leishmaniose dans 16 pays du monde. Nous travaillons aussi de manière étroite avec les collègues des pays où nous sommes actifs.

Avez-vous une question ?

Voulez-vous en savoir plus
sur nos offres d’emploi ?
Nous vous aidons volontiers : leslie.preud'[email protected]

En savoir plus

Cherif, médecin superviseur en Guinée

« Le plus beau à mon travail ? Quand les patients réussissent à vaincre la maladie. Je n’oublierai par exemple jamais monsieur Keta. Il souffrait de la tuberculose multirésistante. Quand je l’ai diagnostiqué, il était choqué. Pourtant, il a quand même suivi son traitement correctement. Ce qui était encore plus fort, c’est qu’il insistait pour que les autres patients prennent aussi leurs médicaments. Chaque jour il était à l’hôpital. Quand les autres patients ne venaient pas, il les appelait pour leur dire de venir chercher leurs médicaments. Aujourd’hui, il est guéri et il travaille en tant que mécanicien. »